Pour la petite histoire : Il y a pile un an, c’est à l’occasion de la Paris Games Week que j’ai fait mes premiers pas officiels avec Just a Noob. Mon petit bébé a donc maintenant un an =), et je n’en suis pas peu fière, même si je cherche encore mon style. Je parle assez peu de jeu vidéo au final, mais ça reste l’un de mes premiers amours. Impensable donc pour moi de louper cette semaine du Jeux Vidéo 2016.

Les Ping Awards

just-a-noob-ping-awardJ’ai découvert cet événement l’an dernier grâce à mon amie Nine. Malgré une animation douteuse, j’avais adoré cette soirée qui récompense les jeux vidéos français. Ce fut l’occasion de découvrir pas mal de pépites. L’occasion aussi de voir des professionnels du jeu réagir à chaud, sans emballage et sans cut. J’avais bien apprécié ça, et puis Life is Strange qui gagne le grand Ping… Que dire, de plus.

Cette année, il y a eu un grand changement par rapport à la dernière édition. Le vote n’était plus effectué par un jury. C’est le public qui votait. On va la faire courte, Dishonored 2 a presque tout raflé. C’est à la fois impressionnant et étonnant, surtout quand on sait que le jeu n’est pas encore sorti. L’équipe d’Arkane Studio est donc venue 4 fois chercher leurs trophées, avec flegme et décontraction totals (discours chewing gum à la bouche s’il vous plait).

Comme l’an dernier, les discours des uns et des autres sauvaient la soirée. Je retiens donc surtout l’entrain communicatif des étudiants de l’école Isart, ex aequo à la place du mearkane-studio-ping-awards-jeux-videoilleur jeu vidéo étudiant. Leurs jeux semblaient vraiment magnifiques et donnaient bien envie. Je retiens aussi des paroles (de je ne sais malheureusement plus qui) qui semblaient indiquer un changement de vision du jeu vidéo dans les plus hautes sphères. Du positif donc à l’heure où il y a encore bien trop d’articles qui sous estiment la place des JV. Mais la palme revient au studio Arkane qui entre deux bruits de mâchonnement, n’a pas hésité à parler des concurrents nominés à la place des animateurs de la soirée.

La Paris Games Week, Merci Twitter, Unknights, et Rush ESport !

L’an dernier, j’avais déjà eu beaucoup de chance en ayant deux jours d’entrées VIP. Cette année, la chance a encore été de mon côté =), en remportant un Jeu Concours RT+Follow sut Twitter, et en gagnant un séjour à Paris pour le weekend de la PGW. Bon, j’habite en région parisienne, donc j’ai surtout bénéficié de deux entrées pour le samedi et pour le dimanche, une soirée spéciale gaming avec le crew Rush ESport et une nuit à l’hôtel. Honnêtement, on ne va pas mentir, ça fait super plaisir de gagner un tel lot. Retour sur ce weekend exceptionnel donc.

Journée de samedi

Pas de semaine du Jeux Vidéo 2016, sans PGW, avec une invitation, c’est encore mieux. Ainsi samedi à 11h30 pétante, ma comparse Béa et moi-même étions devant les portes. Malgré un petit couac, nous paris-games-week-just-a-noobfinissons par rentrer dans le festival vers 12h. Les 7h qui suivront passeront finalement assez vite. Le plus gros objectif était de tester Dishonored 2 ! Et après plus d’une heure de queue… Victoire ! Entre nous, je n’ai toujours pas fini le 1 =( (je n’ai pas touché à mes Playstation depuis un moment pour dire la vérité). Mais il n’empêche que ce deuxième opus s’annonce énorme. On dirait bien qu’ils vont mériter tous leurs Ping Awards =)! Sinon le reste du salon était tout aussi bruyant et rempli que les autres années. Nous n’avons finalement pas essayé grand chose d’autre, à part : « The Elder Scrolls: Legends » by Bethesda Un jeu de cartes façon Hearthstone que je compte bien expérimenter As Soon As Possible.

Soirée de samedi

Pour conclure cette première journée, Unknights et Rush Esport avaient prévu une sortie entre gamers et gagnants de leurs différents concours (nous étions 130 gagnants, tous accompagnés d’un +1). Si je dois borne-arcade-extra-life-caferetenir autre chose de ce weekend que Dishonored, ça sera bien cette soirée ! Ce soir là, j’ai découvert L’Etra Life Café =). Un lieu plutôt caché dans un passage près de Censier Daubenton (plus d’infos ici : Extra Life Café ). Un endroit mélangeant bornes d’arcade, consoles rétro et manga (plus de 6000 livres apparemment). C’est cosy, c’est hors du temps et c’est sûr, j’y retourne et je vous en reparle très très vite !

150m2, 3 univers répartis sur 3 salles dédiées au gaming et à la culture japonaise, ouvert 7/7
On sait quand on arrive mais on ne sait jamais quand on repart

Dimanche

Bon et pour finir cette semaine du Jeux Vidéo 2016, nous avons refait un aller-retour dans la PGW le dimanche en fin de matinée. Pourquoi un aller-retour et pas la journée entière ? Tout simplement parce que nous étions KO. Le programme de veille nous avait laissé sur les rotules. Sans grande conviction, nous sommes donc restées environ 20 secondes dans la queue pour tester WatchDogs 2 avant de capituler ^^. La Paris Games Week c’est donc super cool, mais un jour seulement pour moi. Je le saurais pour les prochaines fois.

Au final je sors de cette semaine du Jeux Vidéo 2016 avec un sentiment mitigé

Donc, une semaine du Jeux Vidéo 2016 bien chargée comme il faut. J’ai, cette année encore, eu beaucoup de chance de pouvoir participer à ces événements. Il faut quand même souligner et avouer que le sentiment général reste plutôt mitigé. Concernant la Paris Games Week comme les Ping Awards, je me suis plus amusée l’an dernier. Je regrette le survol des jeux abordés pendant les Pings et le trop plein de la Paris Games Week ^^. On se rattrapera peut-être l’an prochain =).

Share.

Comments are closed.