La petite histoire : Muahahahah, j’imagine, la tête de Lex Zeppeli en voyant le titre de cet article. Tout a commencé avec une conversation entre Lex Zeppeli (Rédacteur / Chroniqueur pour DC Planet) et moi-même sur les séries Marvel by Netflix (dont vous retrouverez tout le bien que j’en pense ici et ici) il me semble. On a vite digressé vers les séries adaptés de DC Comcis. Et ça s’est fini par Lex dénigrant Fish Mooney de Gotham. J’ai eu beau expliqué le pourquoi du comment de ma fascination pour le perso, Lex n’en a pas démordu : Fish Mooney, elle sert à rien. Mon amour pour ce perso en prend un coup, et le cher Zep me conseille l’oeuvre suivante : Catwoman Eternal d’Urban Comics. Merci Zep =D !

Catwoman Eternal presque mon premier DC Comics

Tome 1 de Catwoman Eternal Reine du CrimeJusqu’ici, je n’avais jamais vraiment lu de DC Comics. J’ai bien un certain Killing Joke dans ma bibliothèque, mais apparemment, je n’en comprends pas les différents niveaux de lecture. Alors commencer par du Catwoman c’est pas vraiment la porte d’entrée à laquelle j’aurai pensé ^^. Dans cette story, Selena se retrouve à la tête de l’empire criminel de Gotham. Ne me demandez pas comment, je n’en sais rien. Mais pour ceux qui suivent la série Gotham, c’est comme si Selena était la Falcone de la première saison. Elle chapeaute tout, mais surtout, tout le monde veut sa place. Dur boulot d’être la boss de la mafia, surtout que, d’après ce que j’ai compris, l’amie Selena est un peu une fille à papa parachutée, qui ne doit sa position qu’à son sang et à un décès. Alors elle veut se servir de cette toute nouvelle position pour faire du bien à Gotham, mais le prix est élevé.

De Fish Money à Catwoman

Je l’avoue, j’ai eu un coup de cœur pour le personnage de Fish Mooney dans Gotham, parce que c’est un personnage féminin fort et charismatique (ou même malgré les mimiques Just a Noob Blog Fish Mooneyexaspérantes de miss Smith). Elle sait gérer son business et monter malgré les obstacles, entouré de toutes ces personnes qu’elle met complètement à l’amende (avant une chute logique et inévitable, c’est la méchante quand même hein !). Fish Money, elle en impose en baronne de Gotham. Mais il faut reconnaitre que là, dans Catwoman Eternal, on a à faire à un personnage d’une autre envergure. Quand Selena laisse le félin derrière elle pour devenir une femme sophistiquée, c’est intéressant. Mais quand elle lie la femme du monde (mafieux) à Catwoman, c’est magnifique ! Beaucoup plus distinguée que Fish, elle en impose. Et j’ai envie d’en savoir plus ! (maudit Zep)

Homo erectus et petits cafouillage

Bon, je regrette quand même la présence de Batman (vous avez bien lu « la présence » et non « l’absence »)…

Catwoman et Batman dans Catwoman Eternet par Just a Noob

Oh Shut up Bruce !

Grand moralisateur de l’histoire. La chauve-souris est tout de même mise en retrait pendant une partie de l’histoire, au profit d’un inspecteur aux grandes ambitions (que voulez-vous, le gars n’a pas compris qu’il était à Gotham  » G.C.P.D !!! »). Personnellement, j’aurai préféré ne pas voir Batman du tout. Voir pas de personnage masculin fort du tout. Mais bon, c’était peut-être beaucoup demander (ironie je crie ton nom), alors tant pis, je fais avec. Par contre, autre petit bémol, je n’ai pas trouvé les dessins agréables du tout. J’ai même eu du mal à comprendre qui était les personnages par moment. C’est embêtant quand on cherche à suivre une intrigue que l’on prend en cours de route. Dommage !

Une porte bien sympathique tout de même

La vérité, c’est que sortir sans préparation, préalable sur le territoire de Gotham, c’est dangereux. Je ne peux pas dire que j’ai compris l’intégralité des enjeux. Il est aussi dur de s’attacher réellement aux personnages que je découvrais pour la première fois (la famille de Selena, l’inspecteur, …). Alors non, je ne conseille pas Catwoman Eternal comme porte d’entrée de l’univers DC ou même de Batman. Mais oui, Catwoman Eternal m’a donné envie de persévérer. Je dirais plus, ce comics m’a donné envie de m’intéresser un peu à ce qui se fait chez DC Comics. Editeur que j’ai ignoré (sur papier) jusqu’ici. Non pas par dédain, mais par manque de connaissances, de portes d’entrée et de repères. Mais bon, maintenant que nous y sommes…
Le vin est tiré, Let’s continue.

Share.

Répondre