La petite histoire part.1 :
Au chômage pendant plusieurs mois, j’ai retrouvé un emploi à plein temps depuis quelques semaines. Malheureusement, je n’ai pas encore trouvé le bon équilibre pour continuer à alimenter le blog, voir mes proches et dormir. Promis, j’essayerai de trouver une solution au plus vite. En attendant, j’ai trouvé le temps de regarder la fin Daredevil saison 1, et à l’heure où certains se pressent devant la saison 2, je vous parle de cette première saison ^^. Noob un jour, noob toujours : c’est parti !

La petite histoire part.2 : Comme je l’ai déjà expliqué, j’ai commencé les comics en lisant à la bibliothèque de quartier. La bibliothèque, c’est génial, mais il arrive que le choix soit plutôt réduit. En l’occurrence, dans ma bibliothèque, en matière de comics, il y avait surtout du Daredevil. On parle de quelque chose qui s’est passé il y a plus de 12 ans, donc je ne me rappelle absolument pas des titres que j’ai pu lire. (NDLN* : je me souviens du Caïd en prison avec Daredevil, c’est donc très flou et je ne suis absolument pas sûre de la véracité de mes souvenirs donc si ça dit quelque chose à quelqu’un… un petit commentaire serait bienvenu). Bref, j’ai lu pas mal de Daredevil… dans un ordre confus et sans doute, sans forcément de rapport entre eux. Mais si, malgré ces conditions chaotiques, j’ai continué à les lire, c’est que j’ai dû m’attacher au Matt Murdock. D’ailleurs, je le préfère volontiers à son alter ego de Daredevil. Donc quand il a s’agit du film: j’étais là (doit-on revenir sur lui ?), et quand il a s’agit de la série : j’ai aussi répondu présente . Le problème, c’est qu’il m’a fallu environ 11 mois pour finir cette série… Je pourrais me trouver des tas d’excuses, mais la vérité, c’est que j’avais mieux à faire que de regarder une série pour laquelle j’avais du mal à me passionner. Jessica Jones qui est passée par là entre-temps, m’a bien passé l’envie de regarder du Marvel by Netflix, et n’a pas dû aider. Cependant, les échos semblant dire que Daredevil est bien meilleur que Jessica Jones ont eu raison de moi.
Ça plus le teasing omniprésent dans ma TL pour la saison 2 = redonnons une chance au petit Matt Murdock.

Cet article va être simple, et composé de deux colonnes : Ce que j’ai aimé, et ce que je n’ai pas aimé.

J’ai aimé :

The KingPin : Le Caïd, Vincent D'Onofrio au topWilson Fisk : Le caïd. J’ai toujours été une femme à méchants, dans les séries comme dans les films. Mais là c’est encore un autre niveau. Vincent D’Onofrio m’a vendu pas mal de rêve. Sa prestance est vraiment incroyable. Je me suis surprise à vraiment craindre les silences et les colères du personnage. Malheureusement, l’épisode centré sur lui m’a laissé une impression amère. Pourquoi vouloir absolument justifier la méchanceté du personnage ? La même erreur sera d’ailleurs reproduite dans Jessica Jones avec Killgrave. C’est dommage. Mais sinon, les apparitions de Fisk étaient, dans l’ensemble, ce qui m’a le plus marqué. Enfin, je veux dire les parties où il joue les mafieux hein, parce que son histoire d’amour…. ! J’ai bien regretté la manière dont le couple Vanessa / Wilson Fisk est abordé. Du gros n’importe quoi selon moi, mais je reviendrai dessus plus bas, dans la catégorie « J’ai pas aimé » ^^.

Et ce gang des vilains ! Malgré quelques clichés, certains personnages sont vraiment un plaisir à suivre. Je Wai Ching Ho grande méchante de hell's kitchenretiens notamment un Hibou casse pied, grincheux et finalement bien chanceux, un bras droit, James Wesley, impeccable dans son rôle de l’homme visiblement bien sous tout rapport mais qui orchestre la vie d’un malade mental sans faillir, et l’énigmatique Wai Ching Ho qui a l’air si chétive et pas à sa place jusqu’à ce que les cartes soient peu à peu dévoilées. Une belle galerie de méchants en soit, et c’est un plaisir de les voir jouer leurs rôles macabres, et se demander qui sera le gagnant de leur jeu de poker.

Daredevil a de sympathiques alliés lui aussi. Les présences de Claire Temple et Foggy Nelson éclairent un peu cette série bien sombre. Des petites bouffées d’air frais qui se font de plus en plus rares à mesure qu’avance la série. Ça me plairait bien de revoir Rosario Dawson dans toutes les productions Marvel/Netflix, vu le rôle, ça pourrait être l’élément commun aux différentes séries, et la bouffée quand l’atmosphère devient trop pessante. Au vu des deux premières séries, elle peut aussi bien élire domicile dans les studios Netflix la Rosario.

J’ai pas aimé :

Le perso même de Daredevil. C’est peut être parce qu’il s’est passé 11 mois entre mes deux visionnages de la série, mais globalement, j’ai été insatisfaite de l’explication de ses pouvoirs « a world on fire » merci, au revoir. J’aurai limite préféré aucune explication. L’épisode Stick n’arrange rien. Le jeune Murdock aurait subis un entraînement de tout au plus un an, un an et demi, puis son mentor se barre, mais c’est pas grave, le petit est tellement doué qu’au final il continuera seul T_T’. OK ! Manque de cohérences, manque d’empathie… Je n’ai ressenti aucune affection ni pour Murdock, ni pour Daredevil, c’est dommage, ça doit être le seul perso présent dans tous les épisodes ^^ (et puis c’est sa série accessoirement).

Le cas Ben Urich… Pitié, j’ai même pas envie de parler de ce gâchis. Le personnage est l’un des seuls persos secondaires pour lequel j’avais une réelle empathie. Sa vie, sa femme, ce qu’il voudrait véhiculer dans une époque et dans une ville Ben Urich LE journaliste de l'univers Marvelqui ne le laisse pas faite. Le gars est inspirant, et c’est bien le seul à Hell’s Kitchen. Mais les scénaristes devaient être en panne d’inspi ou vouloir absolument créer un effet de surprise pour causer la mort d’un tel personnage. À noter qu’il est emblématique dans les comics aussi… J’ai d’ailleurs jamais trop pû le supporter dans les comics. Toujours à courber le dos et subir les tempêtes de J.Jonah Jameson, vous savez, le boss de Peter Parker a.k.a Spiderman. Ben Urich des comics est aussi faible que ce Urich était fort et rayonnant. Mais dans les comics, il avait quand même le mérite d’avoir démasqué que Murdock , donc un homme aveugle, et Daredevil ne sont qu’une seule et même personne (pareil pour Spidey et Parker). Alors le tuer maintenant…

Vanessa… là encore : pitié. C’est quoi ce perso ? Expliquez moi ? Son rôle, ses motivations, son… problème !! Lors d’une discussion avec Lex Zeppeli 1h de Dcplanet,il me disait qu’elle était là pour humaniser Fisk… le problème, c’est que leur passion ne tient pas la route et prend trop de place. Vanessa Fisk est peut-être un personnage intéressant en comics, mais là c’est la série, et elle ne tient pas la route. C’est quoi ce couple qui se fait en deux-deux. Sans background, sans raison. Et le pire, c’est quand même que la dame apprend les méfaits de Fisk, elle devient consciente du quota de psychopatitude du gars… Mais non, tant pis, il l’intéresse plus que ses actes… Bye.

Le gâchis Nelson & Murdock L’autre véritable gâchis, c’est de laisser de côté la profession de Murdock en quelques épisodes. Comme Jessica Jones laisse tomber son côté détective, très vite Murdock n’a plus de l’avocat que son cabinet et sa secrétaire. Manque de bol, depuis True Blood, j’ai un souci avec l’actrice qui joue pour le moment la secrétaire, Karen Page =/. Donc sans être non plus une torture, les scènes dans lesquelles elle apparaît sont loin d’être mes préférées. Le pseudo-triangle amoureux m’intéresse aussi peu, car bon… l’issue est quand même prévisible, et le seul aspect de Nelson & Murdock qui reste, c’est-à-dire l’aspect avocat disparaît bien vite. Tant pis, rendez-vous dans la saison 2 pour ça. Ah non, c’est vrai qu’avec le Punisher et Elektra 13 épisodes ça va faire short. Rendez-vous dans les comics alors.

Le costume de fin… pitié finalDaredevil dans son costume à la fin de la saison 1

J’ai écouté pas mal de podcasts et lu pas mal d’articles sur cette saison 1. Les gens ont l’air extatiques par rapport à la technique autour de Daredevil. Personnellement, je le dis, et je le redis, j’y connais rien en technique, donc quand je juge un film ou un série, c’est sur l’intérêt que j’y ai porté. 11 mois pour regarder 13 épisodes, je pense que ça ne trompe pas… De plus, je ne comprends pas qu’en 13 épisodes, ils trouvent le temps de donner l’impression de meubler. 13 épisodes, c’est censé être même trop court pour tout faire, donc donner un rythme de folie, de l’action en pagaille et un spectateur comblé. Apparemment non… Je pense regarder un jour la saison 2 pour être prête pour The Defenders, mais la vérité, c’est que ni cette saison 2 ni Luke Cage ne me motivent pour le moment =/.

*Note De La Noob

Share.

2 commentaires

  1. Je suis d’accord avec toi sur de nombreux points, mais mon sentiment sur la série est tout de même positif. Certes, on peut relever toute une série de défauts qui nuisent à l’ensemble et en font une œuvre imparfaite qui souffre de personnages parfois pénibles et de sous intrigues trop souvent bâclées, mais l’on tient là l’une des toutes meilleures adaptations de comics au format télévisé. Mais ça, ce n’est pas bien difficile, au regard de la concurrence…

  2. Pingback: "Captain America : Civil War" : et si le problème c'était le nom ? | Just a Noob

Répondre