Pour la petite histoire : j’ai un peu hésité à faire un article sur Suicide Squad. Pas particulièrement bon, voir, pour certain, carrément mauvais, le dernier-né du couple DC Comics / Warner a déjà fait couler pas mal d’encre et de salive. Mais à force d’écouter des podcasts, de voir des vidéos et de lire des articles avec lesquels je ne suis pas d’accord, et bien, j’ai décidé moi aussi de dépenser encre et salive pour défendre mon option. Pas forcement sur le film en lui-même d’ailleurs, comme vous allez pouvoir le constater. Just a Noob à l’assaut de la Suicide Squad, c’est parti.

Un budget de blockbuster pour un résultat de téléfilm du mardi après-midi

C’est vu, lu, entendu de partout. Ce film est un échec. Même une personne comme moi, peu calée en technique, peut voir quand un film ne tient pas la route et/ou ses promesses. Ça a été dit et redit, le scénario de Suicide Squad a malheureusement été fait à la va-vite et puis après l’accueil plus que mitigé Just a Noob review Harley Quinn Deadshotde BvS, plusieurs montages ont été fait par la Warner. Le tout dans l’espoir d’atteindre le cœur de fans qu’on n’écoute toujours pas. Ces éléments faisaient peur, mais pas autant que le résultat final. Pas mal de choix sont discutables à commencer par les acteurs et le scénario. En vérité, je ne sais pas si le problème c’est les acteurs où le peu de consistance des rôles écrit pour eux. Dans les deux cas, le résultat est le même : une Harley et un Deadshot en têtes d’affiche et d’autres acteurs sans script à l’attitude gangsta (démarche comprise) . Clap de fin, pas sûr qu’on revoit la Suicide Squad Gansta Squad au cinéma de si tôt. Et c’est peut-être pas plus mal. Non, le sujet sur lequel je voulais vraiment arriver, c’est rôle de Harley justement.

Harley Quinn, LE point intéressant de Suicide Squad

Le personnage de Harley jouée par Margot Robbie est, de mon point de vu, loin d’être défavorable au film. J’ai entendu pas mal d’arguments PRO et CONTRE au sujet de ce rôle et j’espère arriver assez clairement à exprimer mon avis sur le sujet. Deux arguments étaient principalement présents : 1/ Ce n’est pas la vrai Harley Quinn ; 2/ Son rôle est sur sexualisé, deal with it.

1/ Ce n’est pas la vraie Harley Quinn

Si l’authenticité du Joker n’a pas fait l’unanimité, sa compagne a aussi divisée les foules. Certains étaient outrés que la miss fasse du pole dance dans un bar avant de se laisser « vendre » par le Joker en début joker-by-azzarelode film. Dans le même registre, d’autres s’offusquaient de voir apparaitre à l’écran une Harley qui attend son Pudding pour la sortir de toutes les situations. On m’a parlé d’une Harley « habituellement » bien plus autonome. Je n’ai pas lu 10 millions de bouquins sur la belle, mais j’ai lu Joker by Azzarelo. Laissez-moi vous dresser le tableau de ce comics deux minutes. Le Joker sort d’Arkham et n’est absolument pas content de ce qui est advenu de SA ville. Il retrouve Harley en train de faire du strip-tease dans un bar bien louche. La suite de l’histoire, il faudra la lire, mais le sort de l’employeur de la miss dans le film est préférable à celui de son employeur dans le comics. Bref… Cette scène ne vous rappelle rien ? Alors après ça, entendre des commentaires comme « La vraie Harley ne ferait jamais ça », « Genre, Harley Quenn qui fait du strip-tease, ils n’ont rien trouvé de mieux ? » Ou « ça y est, ils ont transharley-dances-joker-azzarello-just-a-noobformé Harley en pute » c’est compliqué… Le peu d’histoire avec Harley que j’ai vu et lu donnent plutôt raison à cette interprétation. La miss n’est pas folle, mais elle est prête à tout pour plaire à son Pudding. Elle est prête à tuer, se laisser taper et insulter par le Joker et à adhérer à sa folie. Je pense que les personnes qui peuvent se venter d’avoir lu l’ensemble des histoires incluant un personnage de comics sont peu nombreuses. Dans ces circonstances et chaque auteur ayant sa propre interprétation des personnages, il est délicat de prétendre connaitre SON personnage. Difficile dans ces cas-là de le réclamer à cor et à cri.

2/ Harley Quinn est sur-sexualisée, deal with it.

Autre grand sujet qui m’a fâché. Les discutions autour du poum poum short de la miss dans Suicide Squad. Ainsi que l’interprétation de sa sexualisation à outrance dans le film. C’est là que mon coup de gueule dépasse largement le film et Harley pour s’étendre aux comics en général. Voici La vidéo de ComiXrayS by ChriS

« Quelque soit la posture dans laquelle vous représentez un personnage féminin, on y verra toujours plus facilement une connotation sexuelle que pour un homme ».
Difficile d’être 100 % d’accord ici. Le problème, c’est que ce n’est clairement pas dû qu’à un problème de société, comme il dit. Non, quand on dessine une femme avec un doigt dans la bouche, ce n’est pas que l’éducation qui est en cause. Le dessinateur fait clairement du pied à son lecteur en manque. Et il n’y a pas que ça, combien de covers sont faites de manière à mettre à la fois les boobs et le cul du perso féminin en avant. Au risque d’avoir des postures complétement improbables parfois (cf. la magnifique galerie en fin d’article) , mais … Who cares ? On pourrait aussi parler longtemps de bien des éléments contribuant à sexualiser fortement les dessins : les tenues, les tétons apparents (pourquoi porter des sous-vêtements hein), des moues… Donc non ce n’est pas qu’un problème d’éducation, c’est totalement voulu, mais plus ou moins assumé.
(j’aime beaucoup le message du reste de la vidéo by the way, je ne suis juste pas d’accord sur tout)

Sur le sujet il y a aussi cette vidéo au nom « pute à clique » : Faut Arrêter d’Etre Con – Harley Quinn est une Salope ?

Et là, ça bat pas mal de record. Là où ChriS parle de changement, des avancées de la vision de la femme dans les comics et du chemin à parcourir, chez Shoot the Brain TV on nous dit « yes ! C’est ça le personnage !!! Profite et deal with it« . Je cite « … Je dirais même que sans ce code vestimentaire, le personnage perdrait de sa superbe », « Dans l’univers DC, Harley doit donner envie aux hommes de la sauter… » Je m’arrête là, tout est dit, ce gars disant carrément de ne pas tenter de d’argumenter contre-lui au risque d’être directement catalogués comme « féministe nazi ». En même temps, le gars compare la couleur des gants de Batman, et le slip rouge de Superman, au rétrécissement de la tenue d’Harley en disant, je cite encore (c’est la dernière fois promis) : « il faut vivre avec son temps bordel de merde ». Je n’ai définitivement pas envie de vivre dans le monde de ce jeune homme et encore moins dans sa tête.

Bon et sinon, la Harley de Robbie ?

Personnellement, j’ai aimé cette Harley. Malgré les zones d’ombre dûs au scénario, on a un bon aperçu des motivations du personnage. Des évolutions plutôt intéressantes peuvent être utilisées, donc revoir Margot Robbie très vite dans le rôle, moi, je dis oui. Bref, blasée par certains propos sur la Harley Quinn, ( surtout ceux qui ressemblent à ce deuxième propos…), j’avais besoin de donner mon ressenti. Pour le coup, j’aimerai vraiment avoir vos opinions sur le perso d’Harley et les réflexions évoquées plus haut. Au final, C’est donc saoulée par internet et les trolls de tout poils, par ces rageux qui en peuvent plus de leur condition de mâle alpha hétéro que je m’en vais lire Made Love. Suicide Squad aura au moins eu le mérite de me donner envie d’en connaitre plus sur le couple mythique de Bad Guys de chez DC Comics.

Share.

Comments are closed.