La petite histoire : je vais souvent dans ce bar à jeux, le Meisia 2.0 (je ne connais pas le 1.0 mais il existe). Là-bas, j’ai fait la connaissance de Fabien, un accro des jeux. Il en connaît des 100 aines, c’est plutôt impressionnant. Je pense que c’est grandement grâce à lui que je vais remplir cette rubrique (merci à toi Fabien si tu passes par là !). Il a dû me parler du Hit’z the Road au moins 3-4 fois avant qu’on y joue finalement. Je dois dire que je comprends maintenant son attachement au jeu. Vous ai-je déjà dit à quel point je suis une chochotte ? Sans doute, une bonne dizaine de fois. Un rien me fait sursauter. Je me savais facilement « effrayable » en regardant des jeux vidéo, des films ou même en lisant des livres, mais quand même par un jouant à un jeu de société… Jusqu’à Hit’z Road…

Présentation du jeu Hit’z Road

Il y a quelques mois, papa nous a jetés dans la voiture en pleine nuit. On a traversé les Etats-Unis et en chemin, nous avons fait de nombreuses rencontres, étonnantes et souvent dangereuses. Cette aventure, j’en ai fait un jeu. Vous lisez actuellement sa fiche.

Fuyez l’invasion zombie en partant vers la côte ouest des USA avec vos cinq personnages.carte-map-hitz-road

A chaque tour, plusieurs chemins se présentent. Il faudra gérer vos maigres ressources (munitions, adrénaline et essence) pour affronter les dangers qui vous attendent.

Le joueur ayant accumulé le plus d’expérience au terme de ce périple l’emporte…A condition d’être arrivé vivant !

Même en mode survie, Hit’z Road, c’est pas de la coop !

Le jeu se déroule dans un monde envahi par les Zombies. À chaque phase du jeu, il y a autant de chemins à emprunter que de joueurs autour de la table. Chaque chemin est symbolisé par deux cartes et il faut franchir les deux cartes l’un après l’autre pour passer à la phase suivante, et espérer finir le jeu. Le joueur a 3 différents types de ressources : de l’adrénaline, des munitions et de l’essence. Au début

Chacun sa route =) laquelle choisirez-vous ?

© Image empruntée au site http://stratejeux.crocpom.fr/

de chaque phase, le joueur va se servir de ces ressources pour enchérir contre ses petits camarades dans l’espoir de pouvoir emprunter le chemin de son choix. L’intérêt de choisir sa route ? Affronter le moins de danger possible et/ou récupérer le plus de ressource possible. Chaque joueur pouvant surenchérir et les ressources ne servant pas que pour les enchères, l’affaire n’est pas vraiment simple bien entendu.

Du hasard, des Zombies et de la chance

Après les enchères, il faut… Et bien, il faut Hit’z the Road ^^, traverser les maps/cartes quoi. S’il n’y a pas d’ennemis sur la carte : tant mieux pour vous, cette fois, vous vous en sortez bien. Par contre s’il y a des zombies… Alors là, apprêtez-vous à faire appel à vos ressources à nouveau, et à combattre =(.

  • Les ressources du jeuL’adrénaline : Peut vous sauvez les miches quand les zombies gagnent.
  • Les munitions : Vous permettent de tirer sur l’ennemi, avec un peu de chance, vous l’atteindrez avant qu’il ne vous atteigne.
  • L’essence : Deux essences cumulées vous permettent d’incendier complètement une carte, bon avec les ressources qui s’y trouvent… mais surtout avec les zombies.

À vous de voir le meilleur usage que vous pourrez en faire entre enchères et défense.

Pour combattre, vous devez lancer les dés et selon les faces sur lesquelles les dés tombent, soit vous subissez des dégâts, soit vous touchez les zombies.

Mention spéciale pour le design du jeuhitz-road-carte

Si vous suivez régulièrement ce blog (comment ça non !?) vous devez savoir que je ne m’étends pas trop sur les designs, les dessins, des comics et mangas que je lis. Mais là pour le coup, c’est différent. Le jeu est designé de manière à ce que le joueur soit en immersion dans le monde qu’il est censé arpenter. Si vous étiez vraiment un survivant d’un invasion zombie, et que vous décidiez de faire un jeu de votre aventure, les pièces ont de grandes chances d’être … étrange ! Et bien les créateurs ont pensé à tous, c’est carrément le cas ici, les pièces sont crades (pour de faux hein), et de tailles diverses et différents objets ont été utilisés pour les incarner ^^(carte fidélité, ancienne CV, …). C’est impressionnant, le joueur est transporté dans ce monde post apo.

Quand un jeu arrive à vous mettre dans un état stress…

… proche d’un film d’horreur. Je pense que le but d’un jeu sur les zombies est de mettre le joueur dans un état de stress avancé. Il doit vivre l’histoire, se penser en mode survie. Sa survie dépend de ses choix, doit-il prendre à droite ou à gauche ?! Doit-il garder ses munitions ou les parier sur les enchères au risque de ne plus en avoir pour les moments opportuns ? Bref, vous avez compris ! Hit’z Road a été une véritable bonne surprise pour moi dans ce sens-là. Je m’y croyais ! Chaque dé jeté pouvait sonner la fin de ma partie ! C’est affreux comme sensation… affreusement réjouissant oui !!! Le hasard a d’ailleurs voulu que je survive à ma toute première partie alors qu’il ne me restait qu’un dé et un zombie face à moi ^^. Stress au max quoi. Cette fois-ci, j’ai eu de la chance, mais la prochaine fois…

Share.

Comments are closed.