Cette semaine, c’était la semaine des jeux vidéo à Paris ! Les festivités ont eu lieu du mardi 27 octobre à ce dimanche 1er novembre à la porte de Versailles.
Il y a quelques années, j’ai été à un salon similaire, toujours à Paris, il permettait d’accéder à des consoles et PCs pour tester quelques jeux. A cette époque, j’étais persuadée que ma voie pro était liée à l’industrie du jeu vidéo et qu’il fallait que je fasse une formation de graphiste ou programmatrice ^^, ça tombait bien parce que pas mal d’écoles faisaient leurs promos lors de cet événement. Bien sûr, ce n’est A-B-S-O-L-U-M-E-N-T pas ce que j’ai fais comme études, mais c’était beau de rêver.

Paris games week du 28 octobre au 1novembre 2015 porte des expositions

Bref, j’ai eu la chance d’accéder au salon à deux reprises et dans deux ambiances complétement différentes, bien que les deux aient leurs avantages et inconvénients.

Paris Games Week : Partie 1

Lundi dernier, une amie me dit qu’elle a pensé à moi en tant que +1 pour l’avant-première de la PGW pour laquelle elle a eu deux places *o*. Étoiles dans les yeux, cœurs dans la poitrine : Vive les amis (la base).
Et sur place c’est le choc. Rien à voir avec l’exposition citée plus haut (qui se trouve être le Festival du jeu vidéo : 2006-2010. RIP). C’est immense ! Des décors démesurés à l’effigie des prochaines sorties, des scènes et des promesses de fun aux quatre coins du salon. C’est tellement grand qu’il est difficile de savoir par où commencer. « Final Fantasy XV! », « Nan là bas, Assassin’s Creed« , « Attends ya Tomb Raider, vu que je suis plus Playstation autant commencer par ce que je ne suis pas prête d’avoir », « Wouah, tu as vu cet animateur Just Dance ? Le gars est à fond! ».
Et puis, c’est sans compter sur Itélé. Oui, je dis bien Itélé, dont je serais le sujet le temps d’une moitié de reportage et qui m’ouvrira les portes de BattleFront en moins de 5 minutes ! Un Graal qui malheureusement desservira grandement mes partenaires de jeux, auprès desquels je tiens d’ailleurs à m’excuser platement. Échange de bon procédé, merci encore Itélé ;).
L’ambiance est sympa, l’accès aux jeux est facile et rapide, c’est génial. Enfin… Seule manquent la frénésie de la foule et des passionnés. Ainsi que celle des animateurs. Pour la simple et bonne raison qu’il n’y en a presque pas, ou en tout cas, pas encore là pour chauffer la salle, pas encore.

Décors de la Paris Games Week sur les thèmes du jeu vidéo.

Des décors magnifiquement imposants

Paris Games Week : Partie 2

Malgré cette délicieuse AVP, j’avais quand même un programme moi ! Et puis, il n’a pas fallu me forcer pour que je retourne dans l’antre de la bête 4 jours plus tard, pour la dernière journée du salon, avec une autre amie.
Et ce n’est clairement pas la même ambiance qui nous accueille. Du monde partout, des animateurs en folie, ça hurle de partout, ça demande/gagne des goodies, ça Cosplay (de manière incroyable parfois) et surtout ça fait la queue T.T ! Après 1h de queue, je goûte donc à Uncharted pour la première fois. Une grande première tellement concluante que ça sent l’achat des premiers jeux ( n’hésitez pas à laisser un commentaire pour me dire si ça vaut le coup 😉 ). Et surtout, je redonne une chance à Tomb Raider. Le titre acclamé sur Twitter, m’a pourtant déçu lors de l’AVP… Je le trouvais redondant et semblable au précédent après 10 minutes de jeu. Finalement, je suis allée un peu plus loin dans le jeu et je pense voir les promesses qui peuvent séduire : plus « d’énigmes » et des graphismes magnifiques, il faut le reconnaitre. Je reviens donc sur ma position en lui laissant la porte ouverte… pour dans un an… quand j’aurai (enfin) une PS4… et que le titre lui-même sera sur PS4.
La fatigue et le mal de pied aidant, il est déjà l’heure de partir. En soi, la journée était sympa et l’ambiance d’enfer, mais il faut avouer que faire autant d’attente pour jouer si peu, ça a des airs de Disneyland. Et comme le dit si bien @mayaheine « […] Pour des jeux qu’ils veulent vendre pour noël 😓 »!

Mais comme je dois être maso, je reviendrai !

Je vous quitte avec le fameux reportage Itele 😉

Filmer ses parties de jeux vidéo peut rapporter… par ITELE

Share.

Comments are closed.