Pour la petite histoire : Je suis depuis quelques mois une nouvelle chroniqueuse du podcast Comics Outcast. Dans ce cadre, je dois l’avouer, jeu cherche de plus en plus des lectures récentes à reviewer. Mon mode de recherche est bien différent de ce que j’ai p faire depuis le début avec ce blog. Ici, j’ai toujours parlé que de titres qui m’intéressaient à la base, qu’ils m’aient déçus ou non par la suite. Pour la Comics Outcast, c’est différent, je suis plutôt en quête de diversité. Spell on Wheels était à la base un test pour le podcast. Et finalement, n’étant pas certaine que la cible soit les Outcastos, je finis par en parler ici. Yeah ! Haut les cœurs.

Story on Wheels

Review Spell on Wheels just a noobSpell on Wheels commence avec un cambriolage. Un homme s’introduit dans une maison et à des kilomètres de là, 3 jeunes femmes ressentent cette intrusion. C’est ainsi qu’on nous introduit Andy, Jolene, et Claire, 3 sorcières, amies et colocs, et propriétaire de la maison, à qui on vient de voler des objets magiques. Les objets finissent par refaire surface sur le dark web, et ni une, ni deux, nos trois amies se lancent dans un road trip pour récupérer leurs affaires. Au passage, si elles peuvent aussi trouver et casser la gueule de leur voleur, c’est tout bonus.

Des petites meufs avec des tempéraments qui font plaisir

Avec Spell on Wheels, on embarque dans une voiture très stylée avec 3 jeunes femmes tout aussi stylées. De La bande de sorcière de Spell on Wheelsmon point de vu, pour un bon road movie, l’ingrédient essentiel est la personnalité des protagonistes, plus que le but du voyage en lui même. J’ai trouvé plaisant de voyager avec Claire, Andy et Jolene. Pas plus intéressée que ça par la récupération de leurs affaires ou non, j’ai en revanche apprécié de les voir interagir entre elles. Le bienveillante d’Andy cadette, la rock and roll Claire et la romantique Jolene (dont j’adore le prénom à cause d’une certaine chanson). Des caractères bateau et, finalement, pas super éloignés, mais qui se marient quand même bien.

La grosse surprise Spell on Wheels !

Muahahah, j’aurais adoré titré une des parties de cet article ainsi. Mais en fait, non, pas de grosse surprise ici. Culture geek blog Spell on WheelsJuste l’impression d’assister à un épisode Martin Mystère, ou des Totally Spice en quand même plus évolué, mais avec à peu près le même niveau de profondeur. Les 3 femmes sont des cœurs d’artichauts, et je crois bien qu’il ne se passe pas un issue sans qu’au moins une d’entre elle chope. L’élément perturbateur de chacun des issues est facilement contourné. Le dessin non plus n’est pas révolutionnaire, mais j’ai apprécié les traits très marqués pour chacune d’entre elle. Pas possible de confondre les personnages , le voilà même détouré en gras et en noir même s’il est aussi super simple.

Donc finalement…

Je vais vous la faire courte et simple, Spell on Wheels c’est une série sympa, car elle ne dure que 5 issues. C’est assez pour apprécier les caractères des personnages, et pas assez pour se lasser, car on sait le dénouement proche. Je pense que c’est carrément pour les personnes qui aiment les petits dessins animés sur France 4 le matin. Ceux qui ne se lèveraient pas que pour ça, mais qui apprécient de prendre leur petit-déjeuners devant et qui prennent même parfois le risque de louper leur bus pour finir un épisode. Ça sent le vécu hein ;). Je ne conseillerais peut-être pas aux autres.

Share.

Comments are closed.