Pour la petite histoire : on ne change pas les bonnes habitudes, après la blase attitude post Dr Strange, et l’absurdité Galaxy Vol.2, je n’attendais pas vraiment Spider-Man Homecoming . En même temps, comment attendre quoi que ce soit d’un 3e reboot sur le même personnage ? Surtout que, pour ne rien vous cacher, je ne suis pas une grande fan de l’entoilé, contrairement à la grande majorité de ma Timeline Twitter apparemment. Une TL qui semblait unanimement emballée par le film les premiers jours de sortie du film. Car oui, pour cette fois, j’ai dérogé à ma grande règle du MCU day one ou AvP. Mais je me méfie des avis un peu trop unanimes depuis Daredevil saison 1, Dr Strange et plus récemment Wonder Woman.

Un passif mitigé avec l’entoilé

Bon l’entoilé et moi on n’est pas super potes. J’ai lu peu de comics dédiés à ce personnage. Après, je connais pas mal son bestiaire notamment grâce aux 2 premières franchisses Sony, et à l’anime Ultimate SpiderMan of course. J’ai plus ou moins aimé les 5 premiers films, et personnellement, je n’ai pas d’avis sur qui est le meilleur entre Tobey Maguire et Andrew Garfield … parce que ce personnage ne m’intéresse pas assez pour que je me donne la peine d’avoir une opinion sur le sujet. C’est dans cet état d’esprit un peu blazouille que j’ai accueilli l’annonce d’un nouveau Spider-Man pour le MCU. Bien sûr, pas avant de m’être délectée des potins Leak de Sony, et accords avec Marvelien de 2014/2015.

Pour moi le personnage de Spider-Man c’est donc un jeune homme qui boucle sur le traumatisme de la mort de son oncle, qui répète à qui veut l’entendre que de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités, et qui est tellement influençable qu’il a choisi le bien mauvais camp dans le comics Civil War (!!). Après 5 films, je n’étais pas spécialement chaude à l’annonce du rajout du personnage dans le film Captain America Civil War justement. Au final, j’ai adoré le film, mais moins ce nouveau Spidey déjà sous la coupe de Stark. Ça plus les commentaires qui fleurissaient sur la toile concernant sa tante… j’étais vraiment pas chaude. Au point de même faire une entorse à mon habitude du Day One For MCU (DOFMCU pas mal ! Je garde 😁) pour son film solo.

« De grands pouvoirs impliquent de grandes … » à non pas cette fois

Finalement, le MCU continue de faire du MCU avec ce film. On ne sait clairement pas sur quelle terre on se trouve… [Parenthèse Noobies : dans les comics, il y a plusieurs univers parallèles. Les terres, sont « numérotées », et le monde principal est celui de la terre 616. Il y a donc minimum 615 autres univers…]. Donc, je disais, nous ne savons pas exactement l’univers dans lequel le MCU se déroule, mais une chose est sûre, ce n’est pas la terre 616. Le MCU est un gros mixe de plusieurs univers comics en fait. On l’a déjà constaté avec d’autres personnages, mais avec ce Spider-Man, c’est aussi flagrant. Dans Spider-Man Homecoming, de nouveaux personnages sont introduits et donnent une bonne bouffée d’air frais à l’histoire.

Pour moi la grande force de ce film, c’est d’avoir l’intelligence de ne pas nous resservir une 3e fois la même soupe. Ici, pour le moment pas de Osborn, pas de réelle MJ, pas de cadavre d’oncle, et surtout, pas de maxime un peu trop célèbre ! Certains se plaindront d’un aspect des supers pouvoir de Peter pas présent. Moi, je dirais plutôt, qu’il n’est pas mis en avant, et personnellement, je m’en fiche. Spidey n’a qu’à se prendre des roustes. Ça forge le caractère. Par ailleurs, j’ai trouvé que les différents aspects fondamentaux de Peter Parker était bel et bien là. Certes, pour une fois, ils ne sont pas criés à corps et à cri pendant tout le film. Mais reste bien là, sous-entendu, latent. C’est donc simple quand on a le back-ground du personnage, pour les fans de l’univers comics quoi. ça tombe bien, ce sont ces mêmes personnes qui se plaignent ^^. Les pauvres, ils voulaient qu’on les tienne par la main et  réentendre/revoir ce qu’ils ont vu/lu cent fois. Pas cette fois les gens 😉 !

On a aussi pas mal reproché la diversité du ethnique des personnages. Il faut dire qu’il y a eu de Swap-Color dans ce Spider-Man. Diversité, je crie ton nom ! Alors les personnages ne ressemblent pas trait pour trait à ceux des comics. Et ça dérange. A l’heure où la Domino de la Fox va être noire, et que les réseaux sociaux se déchaînent, c’est le moment d’ouvrir le débat. Enfin, pour moi, il n’y en a pas vraiment. Autant l’univers de Spider-Man n’est pas mon fort, autant, Domino, je connais. Je pense même pouvoir dire que c’est l’un de mes persos Marvel préféré. J’attends donc de voir, car rien à péter de sa couleur de peau. Sa particularité est bien là même inversée, so wait & see la psychologie du perso putain ! Ici, on retrouve les caractères des persos, donc WHO CARES ?!

Spider-man Homecoming, une adaptation façon MCU

Je n’ai toujours pas regardé la bande d’annonce de Spider-Man Homecoming, mais apparemment, on voyait beaucoup Tony Stark/Iron Man. Au point que beaucoup se sont plains en avance de sa présence trop marquée dans le film. J’ai trouvé l’intégration de Stark dans le film très intelligente. Downey Junior est un peu en service minimum, mais tant pis. Ça fonctionne. Le rôle de mentor un peu saoulé, mais qui surveille de loin. Ok pour moi. Vu comment Spider-Man a été introduit dans Captain America : Civil War au chausse-pied, il fallait un minimum de cohérence maintenant, et ça a été fait. Well Done Marvel Studio, well done. Vous avez enfin, plus ou moins, récupéré Spidey, et ça se tient. Tony comme créateur officiel des merdes du MCU, ça fonctionne aussi ^^.

Niveau enjeux, on ne va pas se le cacher, il n’y en a pas énormément pour l’ensemble de l’univers MCU. La quête des gemmes n’avance pas d’un iota ici. J’ai pu constater que pas mal de gens le regrettait =/. Pour ma part, je suis plutôt contente d’avoir des story non-épiques pour une fois. Your friendly neighborhood Spider-Man rester dans le quartier, et il a déjà bien assez à faire là-bas ^^. Il rejoindra les grands enjeux bien assez tôt, et ça on peut en être sûrs.

Nous voilà donc avec une énième adaptation des studios Marvel. La grosse différence ici, c’est l’intégration super réussie d’une nemessis. Enfin ! : j’ai envie de dire. Parce qu’après une dizaines de films avec des méchants tous aussi jetables les uns que les autres, le changement est appréciable. A quelques exceptions près (encore heureux sur un total de 16 films quand même) peu donnaient envie de les suivre dans leurs existences de méchants. Un comble quand même. Qui refuserait de suivre le Joker, Ra’s al ghul ou Darth Vador dans leurs histoires à eux ?! Et bah jusqu’ici, peu d’antagonistes Marvel donnaient cette envie. Jusqu’au Vautour. Psychologie intéressante, charisme indéniable, histoire intéressante…Était-ce si compliqué de nous donner ça ?

Team Vautour _ Spider-Man Homecpùing

Bon au final, on va au bal oui ou non ?

J’ai mis au moins un mois à finir cet article bizarrement. Et ce qui m’a finalement décidé à le boucler, c’est une conversation avec Remy Lebeau de Fun en Bulle. Comme pas mal de personne finalement, il n’a pas aimé Spider-Man Homecoming pour un tas de raisons que je peux complètement entendre. J’ai tendance à ne pas aimer grand chose en ce moment, donc quand j’aime un truc, autant le crier sur tout les toits. Alors, oui, j’ai aimé Spider-Man Homecoming. Oui, j’ai enfin compris le titre, Homecoming c’est tout simplement un bal apparemment… il fallait le savoir. Et oui, je vais au bal et je le recommande ;).
By the Way et pour finir, j’ai particulièrement aimé cette scène post-générique qui m’a beaucoup fait rire ^^. Je sais que peu de personne on apprécié le foutage de gueule, mais sur moi, il a été efficace ^^.

Share.

Comments are closed.