La petite histoire : Je vais à la Paris Comics Expo depuis des années ! Lors de l’annulation de l’event l’an dernier au profit de la Comic Con Paris (surtout vu ce qu’ils en ont fait), c’était la grosse déception , alors bien sûr que j’ai répondu présent pour le grand retour de l’événement.
La petite histoire (flippante) bis : Nous sommes Samedi 16 avril et je suis en route pour la PCE avec une amie. Sur le chemin, un homme nous entend parler et nous aborde pour nous parler des anciennes Paris Comics Expo et des événements Pop Culture en général. Nous apprenons donc que des photographes seraient des pervers aux méthodes peu recommandables. Go Pro dans les vestiaires et shooting photo borderline, les cosplayeuses seraient leurs victimes principales. Je ne suis pas cosplayeuses, mais il faut l’avouer, cette rencontre a bien congelé notre entrain initiale =/.

Des motivations de Noob

C’est quand même avec une bonne dose de bonne humeur, et bien accompagnée que je me suis rendue à la Paris Comics Expo édition 2016 ! Un an d’absence, c’est long, surtout quand le « remplaçant » n’est pas à la hauteur, et qu’on ne fait qu’une convention comics par an. Je ne sais plus si je l’ai déjà dis, mais les auteurs comme les dessinateurs (comme les réalisateurs ou les producteurs), ne sont pas vraiment les éléments auxquels je fais attention quand je lis un comics. J’avoue que j’ai honte de le dire, surtout lors d’une convention. J’ai l’impression d’être anormale et de dire un gros mot au milieu de ces fans de Dini et autre Scalera. Mais je n’ai pas d’autre choix que d’assumer. Non, je ne retiens pas les auteurs et les dessinateurs, je dirai même plus que la plus part du temps, je ne regarde pas qui écrit et dessine ce que je lis. J’essaye de faire des efforts pour rentrer dans le moule, mais la vérité, c’est que ça ne m’intéresse pas… Le nombre de fois où je me suis retrouvée exclue d’une conversation car les gens vantaient les dessins d’une personne, dont je connais peut-être l’œuvre mais dont le nom ne me dit rien… Le nombre de fois où l’on m’a demandé « Ah ouai, c’est bien ? C’est écrit par qui ? » « Dessiné par qui ? » Sorry guys =/. Je vous dis ça pour vous expliquer que je ne vais pas aux conventions pour voir les artistes, encore moins pour des autographes ou des photos. Non ce qui m’intéresse, c’est le rapport avec les gens. Que ce soit, les vendeurs des grands stands Panini, Glenat and co ou/et surtout, les personnes qui tiennent les « petits » stands. Ceux moins officiels, comme ceux d’associations, les vendeurs particuliers. J’aime aussi, par dessous, tout les conférences ! Noob que je suis j’apprends toujours un tas de choses.
Donc pour moi pas besoin d’assister aux 3 jours de la PCE, je prends le jours où il y a le plus de conférences qui m’intéressent, et je kiffe =).

Le retour de la Paris Comics Expo

Grand changement, si l’événement avait lieu à Porte de Champerret avant, c’est maintenant au Parc Floral que le rendez-vous est donné. Lieu magnifique, mais pas franchement facile d’accès quand on vient à pied. Parties à 10h, nous sommes arrivées vers 11h30, et malgré un plan vigipirate qui ralentit vraiment légèrement notre entrée, nous ne sommes pas accueillis par une queue de 100km comme ça a pu être leAchats Marvel/Panini à la Paris Comics Expo cas à la Comic Con. J’étais plutôt anxieuse de savoir si le changement de lieu allait avec un changement de style pour la PCE. Et bien une fois rentrée dans le hall et après un premier tour rapide, je suis rassurée =). Malgré un nombre de stands de vendeurs « indépendant » moins important que lors des précédentes éditions, je sens que je vais passer une bonne journée.
Et la folie commence, stand après stand, il s’agit de dénicher le plus de livres de ma Wishlist possible. Déçue par Glenat ( je voulais Bitch Planet) , je me retrouve avec un simple tatouage (j’ai pas compris d’ailleurs). Je n’attendais rien de spécial de la part d’Urban (pas d’Urban dans ma liste pour le moment). Mais alors le stand Panini… Servie par le community Manager lui même, je repars avec une bonne centaine d’euros de dépense et la conviction d’avoir éliminé une bonne partie de ma wishlist.
J’avoue n’avoir fait aucun autre achat ce jour là. Que du Panini.

Conférences

Je fais toujours un détour par les conférences, car j’y apprends toujours plein de choses. Pour ne rien gâcher, cette année, l’espace réservé aux conf était super bien chauffé et très douillé. De quoi se reposer un peu pendant cette journée de folie.

Des surprises bonnes et moins bonnes

J’ai assisté à 2 conférences et demi. Pensant être en retard pour la conf sur la Trinité DC, nous sommes arrivées en plein milieu de celle sur Ray Park. Je ne pensais pas connaitre le monsieur, car n’ayant jamais regardé Star Wars, j’ai même déjà oublié le rôle du méchant « emblématique » qu’il y tient. Cependant, Park a joué dans X-men 1 et ça, ça change tout ! Très bonne surprise, car le Monsieur est drôle et sympathique. L’occasion aussi d’assister à des démonstrations d’arts martiaux. Plutôt cool.
La big déception sera la conf La Trinité DC, conférence Urban Comics. Avec un tel nom, je m’attendais à découvrir : Pourquoi on associe ces trois personnages ? Quelle est leur alliance ? Leur histoire commune ? Ne connaissant, vraiment, pas grand chose à l’univers DC Comcis, c’était le moment. Malheureusement, après beaucoup de temps à parler de leurs origines séparées, et de la Justice League… Plus assez de temps pour parler de la Trinité, et comme c’est jamais que le titre de la conf, c’est pas grave, on passe à la fin, merci d’être venu !
Tant pis pour moi, je n’ai plus qu’à lire du DC.

Wonder Woman, Superman et Batman, la Trinité DC Comics

A bientôt Trinité DC Comics

All-New, All-Different Marvel : Du changement dans la continuité

Après cette déception, j’ai eu le droit à une séance de rattrapage avec la conf All-new, All-different Marvel de Panini. Ce fut l’occasion d’en apprendre beaucoup plus sur l’actualité Marvel. Il faut savoir que je ne suis absolument pas à jour. Pour ceux que ça intéresse, dans la continuité Marvel, je suis à après le jour M, au retour de Hope … C’est donc plutôt bien loin. Et de toute façon, la chronologie Marvel est bien trop  compliquée pour moi, donc je me facilite la vie en lisant les histoires des persos qui m’intéressent et en rattrapant les arcs importants si ça me semble valoir le coup (et bien sûr, je vous raconte tout). Bref, Marvel ne fait pas de reboot. Qu’est qu’un reboot ? Bon, je vais vous l’expliquer de manière plutôt expéditive, mais je vous conseille le podcast N°1 des GG Comics (Ici chez Comics pour Noob), You Face Galactus de Comics Oucats et le JT Comics #23 du Commis des Comics, qui vous l’expliqueront ça bien mieux que moi. Donc pour faire « simple », un reboot, c’est recommencer plus ou moins à zéro l’histoire d’un ou de plusieurs personnages. Chez DC c’est plutôt fréquent d’après ce que j’ai compris, alors que Marvel, justement, n’en fait pas. La Maison des Idées préfère les relaunches (regardez cette vidéo ou écoutez les podcasts 😉 !!! Ils sont funs en plus) ou créer des mondes parallèles avec des versions différentes de ses personnages. Ces terres parallèles sont autant de portes d’entrées pour les nouveaux lecteurs. Et bien, il se trouve que nous sommes en plein dans l’un de ces points d’entrés. Secret War étant le gros événement, et le début d’All New, All Different Marvel , la porte d’entrée. Donc si vous voulez commencer ou reprendre les comics Marvel, c’est le moment !
Mais revenons à cette conf All-New, All-Different Marvel : Du changement dans la continuité, la conférence était menée par un traducteur Panini, Jérémy Manesse, le CM Facebook de Panini, Aurélien Vives, et Valerio Schiti dessinateur sur Guardians of the Galaxy. Ils y ont évoqués les événements post All-New All-different, et les changements majeurs dans les l’univers Marvel. C’est consciemment que je suis allée me faire spoiler et je ne le regrette pas =). Malgré un manque évident de préparation de la part des deux acolytes de Panini, la conf était claire, instructive, et même drôle grâce aux anecdotes de Schiti. All-New, All-Different Marvel

Au final à la Paris Comics Expo…

…je n’ai pas vraiment rencontré des blogueurs, j’avais pourtant « rendez-vous » avec Poison Fanny =(, et c’était une belle occasion,

et les comics vendus sur les stands de particuliers ne m’ont pas forcément attirés (je cherchais de la VO dans des formats bien spécifique… bref, une galère). Mais au final, quel kiffe d’être là, et de retrouver cette atmosphère chaleureuse et conviviale qui n’a tellement rien à voir avec cette saleté de Comics Con…
A l’année prochain Paris Comics Expo, c’est promis !

Share.

2 commentaires

  1. Mince, du coup il y avait vraiment pleins de blogueurs.ses que je suis à cette PCE !
    Jusqu’à l’année dernière, j’étais absolument comme toi pour les conventions, j’y allais pour l’ambiance, rencontrer d’autres fans (et cosplayer mais bon) puisque je connaissais très peu les artistes, même si j’avais lu certaines de leurs œuvres, je ne les associais pas forcément à elles… Depuis que j’ai mon blog, je fais plus attention bizarrement ! Du coup c’était la première convention où je connaissais un peu des artistes et autres auteurs / journalistes comme Xavier Fournier et j’ai vachement plus apprécié 🙂

    Pareil pour PoisonFanny ! Je voulais rencontrer les GGComics (haha, sympa de voir qu’on a les mêmes références, entre eux et le Commis 😉 ) mais je me voyais mal aborder toutes les jeunes femmes rousses du salon pour leur demander si c’était Fanny :p Du coup je l’ai croisé sans savoir que c’était elle, mais grâce aux photos, je serai plus préparée la prochaine fois… Et j’aimerai bien rencontrer plus de blogueurs.ses 😉

    En tous cas, j’ai aussi beaucoup aimé cette édition de la PCE, vivement l’année prochaine =D

    • Just_Ale on

      Hello,
      Tout d’abord, merci de me lire, je débute et je ne suis pas très régulière donc ça fait super plaisir de voir que ça ne rebute pas forcément ^^.
      J’adore l’ambiance oui =), toujours de bonne surprise, et tu as raison, c’est vraiment un événement à taille humaine, donc bien convivial .
      Je dois lire des comics depuis une dizaine d’années, et en intensif depuis plus de 5 ans, mais je ne retiens absolument pas les artistes malheureusement =/, ça ne doit tout simplement pas être mon truc ^^. Mon blog n’arrange pas les choses car j’ai fais le choix de ne pas forcément citer auteurs et artistes lors de mes reviews… Après c’est un parti pris.

      J’ai repéré PoisonFanny pour ma part ^^ (vive Instagram, ça aide), mais pareil, je ne me voyais pas trop l’aborder comme ça en sortant de nul part.

      J’ai lu ton article, super idée le bénévolat… (la suite sur ton blog 😉 )

Répondre