La petite histoire : Je pense avoir entendu parler de Day Men dans le podcast Comics Outcast (je recommande chaudement). La vérité, c’est que je ne serais même pas capable de dire si la critique que j’en ai entendue était positive ou négative. Mais l’ensemble m’intriguait. Alors, même si mon libraire a montré très peu d’enthousiasme quand je lui en ai parlé… J’y suis allée.

Day Men, ça commençait bien

Le problème, c’est que j’ai surtout entendu le mot « vampire ». Traitez-moi de midinette, mais ces créatures me fascinent. Déjà grande fan d’American Vampire (Vertigo/Urban Comics) par Scott Snyder & Rafael Albuquerque, j’étais bien contente de découvrir une nouvelle série exploitant ce bestiaire fantastique. Le pDay Men du vampire et du faire-valoiritch était séduisant : que se passe-t-il le jour quand les vampires dorment ? Et bien dans Day Men, c’est simple, ils ont des Day men pour prendre en charge leurs business et surtout couvrir leurs arrières au cas où quelqu’un voudrait les assassiner. Une famille concurrente par exemple. Parce que Day Men, c’est aussi un peu une histoire de mafieux et de familles rivales. Nous voilà embarqués dans une famille de vampire, plus précisément la famille Virgo . Nous suivons leur Day Man, juste avant qu’un événement ne ruine le semblant de paix instauré entre les différentes familles de vampires.

Ya comme un lézard, une impression de déjà vu

Qu’est-ce qu’on a ici ?

  • Deux grandes familles de puissants …
  • … qui s’opposent.
  • Une paix qui vole en éclats à cause d’embrouilles internes et de trahisons.
  • Une personne qui porte le poids de la survie de tout le monde.

Le destin du monde sur le Day men

Mesdames, Messieurs, voici le même scénario de départ de Lazarus par exemple. Ou même de Twilight. Mais là, même pas vraiment intéressant. À aucun moment, on ne sent le protagoniste vraiment en danger. Le gars est doué de manière innée. Sans doute encore un de ces surdoués sauveur de l’humanité. Le problème, c’est qu’avec lui ça m’a énervé, personnellement. Ce pseudo beau gosse au passé trouble. Aucune envie d’en savoir plus sur lui, ni de le voir se sortir de plus de situations.

Pas assez d’intérêt ici

Alors, oui ce n’est que le premier tome. La suite pourrait très bien être prometteuse et revigorante. D’ailleurs, je n’avais absolument pas vu venir l’un des twist de ce tome 1. Le problème, c’est qu’aucun des personnages ne m’intéressent assez pour me donner envie de continuer. Le perso principal, dont j’ai déjà oublié le nom, est fade et vend du déjà-vu. Non, je ne conseille pas Day Men et non, je ne poursuivrai pas plus loin. Et la prochaine fois, si mon libraire me déconseille une oeuvre, je passerai mon chemin.
Conclusion Just a Noob, Day m'en c'est pas un comics pour moi Décidément après Lady Mechanika, j’ai du mal avec Glenat Comics en ce moment =/.

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: Le comics American Vampire passé à la loupe par le blog Just a Noob

Répondre