Pour la petite histoire : L’année dernière à la même période, je parlais de l’anime venue du Japon « Le Garçon et la bête » que j’avais adoré. En 2017, place à Your Name! C’est que j’en ai entendu parler de ce film. Je loupe rarement les animes au cinéma. Ne me demandez pas pourquoi, je suis inlassablement attirée par le genre. Et les voir au cinéma, c’est encore un autre plaisir ^^. En plus pour une fois, Twitter et la presse semblaient sur la même longueur d’onde ! Il fallait voir ce film. Me voici donc, 5 semaines après la sortie du film, à trainer un ami en salle avec moi.

Une histoire entre tradition et modernité sur le thème du rêve

Your Name nous présente deux adolescents, une jeune femme de la campagne, et une jeune homme de Tokyo. Ces deux jeunes gens ont la fâcheuse tendance d’échanger leurs corps pendant leurs sommeils.Ça les deux personnages échanges leurs corps à leurs dépendsdonne pas mal de scènes sympathiquement drôles, il faut bien le dire. C’est, en effet, un échange de sexe et de personnalité intéressant ^^, car nous avons là un jeune homme sanguin et une demoiselle réservée et discrète. Rien à voir donc, surtout que lorsqu’ils récupèrent leurs corps, ils ne récupèrent pas les souvenirs qui vont avec. De quoi avoir un début d’histoire vraiment très fun, le temps que tout s’installe. L’occasion, aussi, de visiter deux Japon aussi différents que les protagonistes : un bruyant et moderne, et l’autre traditionnel et isolé (et magnifique). Dommage que ce ton léger ne dure pas et qu’on parte trop vite dans autre chose.

Des aspects typiques de la série animée… romantique en plus !

La musique omniprésente ou presque

Les films, comme les animés, ont souvent une Bande Originale plus ou moins marquante pour nous accompagner. Cela n’a rien d’exceptionnel. Ce que j’ai trouvé vraiment surprenant pour un film animé japonais (je précise… car pas un Disney quoi) c’est de commencer sur une musique d’introduction. En moins de 2 minutes, on est direct dedans avec un générique mettant en scène les deux protagonistes, tout ça. Ce début faisant forcément penser à un opening classique d’animé, mais sur un film, ça fait bizarre (encore plus au cinéma sans doute). Le BO a un rôle important tout au long de Your Name, avec un titre chanté environ toutes les 20 minutes, parfois le même, il me semble d’ailleurs. Ce soundtrack a renforcé mon impression de me trouver devant une série manga. J’écris d’ailleurs cet article en écoutant l’album aux titres entrainants =).

De la romance bien compliquée

Quand j’étais plus jeune (moins maintenant), j’adorais les animes romantiques. Vous savez ces animes/mangas où les protagonistes s’aiment depuis le début, je le sais, le reste du monde le sait mais alors eux… Il leur faut 21 épisodes avec rivaux, ruptures, amitiés, déménagements, retrouvailles 10 ans plus tard pour se l’avouer… ou pas !!! Je suis rodée à ce genre d’histoire. Toujours des obstacles de merde entre les personnages. Toujours un problème de timing. Bon, ici il y a quand même des soucis plutôt importants entre les personnages. C’est long, très long, surtout sur la fin. Le dénouement final met du temps à arriver, et le spectateur le sent. En tout cas, moi, je l’ai senti en me demandant combien de temps le mélo allait encore durer. Et surtout si les persos allaient un jour se trouver en face-à-face. Pour la réponse à cette question, va falloir voir ce film ;).

Your Name, la « Merveille absolue » promise ?

J’adore les titres de Première ^^, jamais dans la démesure. Quand ils me promettent une Merveille absolue, allez savoir pourquoi, je les crois *ironie bonjour*. Bon, j’aurai adoré commencer mon année cinématographique par un film de ce genre (please, ne me parlez pas de La La Land), comme l’annéedernière. Malheureusement, avouons-le, ce n’est pas le cas avec Your Name. C’est un film fort sympathique, dont la première partie m’a beaucoup amusée et fait voyager. Mais on se perd en cours de route. Pire, à la fin, j’ai même eu la furieuse impression que Makoto Shinkai n’arrivait pas à boucler son film. C’est toujours aussi beau, mais ça se répète sans fin. Un peu comme ce générique de fin que j’ai toujours en tête ^^.

Donc…

Go go go si…
* Vous aimez les jolis animes avec une jolie BO
* Les histoires un peu bancales mais bon enfant vous intéresse
* Vous avez besoin d’un petit film feel good avec beaucoup d’espoir dedans en ce moment 😉

Passez votre chemin si…
* Vous avez le genre guimauve en horreur des animes romantiques
* Comme mon ami, après plus de deux chansons à parole dans un film, vous avez l’impression d’être devant une comédie musical ^^

Share.

Comments are closed.